jeudi 19 mars 2009

Les Pieds Nickelés sont dans la place (suite)

C'est la crise du logement et pour les Pieds Nickelés, fraîchement sortis de taule, trouver un toit n'est pas de tout repos.
Ils investiront une laverie automatique (rebaptisée Lave-Hôtel : établissement spécialisé dans le dégrisement des fêtards) puis un meublé insalubre qu'exploite de sinistres marchands de sommeil (l’Hôtel Éden) et enfin l’hôtel de ville dont ils seront promus pensionnaires !
Malgré de multiples déboires, les Pieds Nickelés parviendront à ne jamais coucher à la belle étoile, quitte à passer la nuit au trou…

1 commentaire:

Cloda La Cloche a dit…

Moi aussi je cherche un logement, peux tu me venir en aide?