lundi 16 mars 2009

Les Pieds Nickelés sont dans la place

L'idée de redonner vie aux Pieds Nickelés me taraude depuis belle lurette.



Ce dessin date de 1998, il a été réalisé pour la salle de concert La Laiterie à Strasbourg. La présence dans le public de Croquignol et Filochard n'a rien d'anachronique à mes yeux : les Pieds Nickelés sont actuels et rock'n'roll.

Pour commettre ce larcin, j'ai pensé à la complicité de mon vieil acolyte Trap.
En 4ème de couve de nos précédents bouquins (La famille Achedeuzot et J'élève mon robot de compagnie) se glissait déjà un clin d'oeil aux " beaux albums de la Jeunesse Joyeuse", édition dans laquelle nous lisions les aventures de nos compères.


Crânement, nous démarchons les éditeurs avec 2 pages, un titre (Les Pieds Nickelés font du air guitare) et un pitch :
"Des trottoirs parisiens aux plateaux de télé en passant par les plus improbables festivals, les trois Mozart de l’arnaque parcourent en un été, toutes les marches du show-business pour devenir des stars de la air-musique. Leur concept : vendre du vent, leur spécialité : jouer du pipeau, leur but : ne pas finir au violon."


Guy Delcourt s'enthousiasme, nous abandonnons provisoirement le Air Guitar, jugé trop anecdotique et décalé, pour un sujet opportunément plus politique : le mal-logement. La silhouette de Croquignol est remaniée et renoue avec celle que lui dessinait Forton.

Sortie prévue en novembre 2009.

1 commentaire:

Filak a dit…

C'est drôlement chouette. Le premier projet aussi, d'ailleurs...